{$lblSkipToContent|ucfirst}
Warning: To enhance the user experience on this site we use cookies.
PubliReportage

Coup de frais sur les vins d'Alsace

Depuis quelques années, l’Alsace viticole a grandement évolué. L’émergence de jeunes viticulteurs et l’ouverture de plus en plus grande au marché international ont fait entrer les crus locaux dans un nouvel âge. Finis les blancs chargés en sucre, voici l’ère des vins frais et tendus. Le domaine du Clos Saint-Jacques, à Colmar, a été l’un des précurseurs de cette transformation et en demeure l’un des tout meilleurs représentants.

Les vins du Clos Saint-Jacques doivent leur caractère vif et frais non seulement à la volonté affirmée du maître de chai Nicolas Haeffelin, mais aussi à leur terroir si particulier. Les vignes sont en effet situées dans la ville de Colmar, sur des sols de graves – galets et alluvions – particulièrement drainants. Un contexte idéal pour obtenir des vins portés sur la tension, et qui développeront une belle acidité.

Fraîcheur et minéralité 

« Notre situation géologique est complexe. Elle nécessite de prêter une grande attention au développement de chacun des sept cépages que nous utilisons », explique Nicolas Haeffelin. « Cette année, les vendanges ont duré huit semaines, quasiment sans interruption. Un travail colossal mais indispensable pour que chaque parcelle arrive à maturité. Le secret d’un grand vin, c’est avant tout la qualité des raisins. Quand elle est au rendez-vous, 80% du travail est fait. » 

Sur les 10 hectares que compte le Clos Saint-Jacques, un tiers est planté en riesling. Le cépage emblématique de l’Alsace a longtemps été vinifié dans un registre plutôt chargé, avec des taux de sucre résiduels relativement élevés. Une tendance que l’on retrouvait d’ailleurs sur l’immense majorité des autres cépages de la région. Cette tradition en accord avec une certaine gastronomie classique, gourmande et riche, est aujourd’hui en déclin. Les vins ‘sucrés’ sont remplacés par des blancs à l’acidité affirmée, dont la fraîcheur se marie beaucoup mieux avec les créations des chefs actuels. 

Des vins gastronomiques 

« L’image des vins d’Alsace est en train de changer, à juste titre. Il y a eu une prise de conscience de la jeune génération, très bien acceptée par les ‘anciens’ d’ailleurs. Au Clos Saint-Jacques, nous avons toujours voulu aller vers des vins équilibrés et plus minéraux. Des vins de tension. C’est un choix hors de toute mode. Nous avons la chance d’avoir des cépages très aromatiques, le muscat notamment. Plutôt que d’en faire un demi-sec, nous le travaillons sur le fruit, en allant chercher cette minéralité qui nous vient des sols. Nous y ajoutons un élevage sur lie, pour apporter du gras et de la rondeur. On retrouve en bouche un sentiment de sucrosité, mais sans lourdeur, avec pourtant peu de sucres résiduels. » 

« Nous travaillons avec de nombreux restaurants, dans la région et en dehors. Ces collaborations nous confirment dans nos choix. Les attentes des chefs sont claires, ils veulent des vins ouverts et frais, qui s’accordent nettement mieux avec les plats actuels mais aussi avec les inspirations étrangères. Et c’est exactement ce que nous faisons. »

placeholder
placeholder
placeholder
Pinot Blanc