{$lblSkipToContent|ucfirst}
Warning: To enhance the user experience on this site we use cookies.
Chef's Place

Michelin 2021, une édition à part

Un peu plus d’une semaine après la présentation du Michelin 2021, il est temps de faire le bilan de cette édition spéciale, concoctée en pleine pandémie, et d’y voir les lueurs d’une réinvention en cours. 

  • Depuis les fermetures successives du Karmeliet et d’Hertog Jan, la Belgique ne comptait plus qu’un seul triple étoilé, le Hof van Cleve de Peter Goossens. Longtemps critiqué pour sa frilosité en la matière, le guide rouge comble enfin les gastronomes en couronnant à son tour Viki Geunes. Toujours installé au sommet du MAS – le grand musée ethnographique de la ville portuaire –, il a revu la formule de son restaurant dans un cadre repensé en restant fidèle à une cuisine épurée et moderne. Un exemple à suivre pour ceux qui visent le firmament ?

                                                                          Viki Geunes

  • Sur les treize nouvelles étoiles décernées cette année (dix une étoile, deux deux étoiles et un trois étoiles), dix se trouvent en Flandre et trois en Wallonie. Un déséquilibre déjà perceptible en 2020 et qui laisse les commentateurs perplexes. La concentration des restaurants plus forte en Flandre, le contexte économico-touristique et l’influence plus sensible des pays nordiques et de la scène internationale sont souvent évoqués. Le contexte particulier de ces dernières années, avec notamment plusieurs déménagements et changements d’activité de quelques-uns des chefs de file de la Wallonie peuvent aussi expliquer le phénomène. Affaire à suivre en 2022…

 

  • La durabilité et le respect de l’environnement sont désormais au cœur des préoccupations de l’horeca, et le Michelin ne fait pas exception. Après la France et quelques autres pays disposant d’un guide rouge, c’est au tour de la Belgique de remettre des ‘étoiles vertes’. Celles-ci mettent en valeur les chefs qui se battent pour un avenir durable. La liste des dix premiers restaurants sélectionnés confirme l’ampleur et la qualité du travail des chefs belges dans ce domaine. Avec cette fois-ci une répartition beaucoup plus équilibrée entre la Flandre, la Wallonie et Bruxelles. En matière de durabilité, les Belges semblent unis et unanimes.

 

  • La place des femmes dans l’horeca est au centre de nombreux débats actuels. Le Guide Michelin n’a sans doute pas choisi par hasard de décerner le titre de jeune chef de l’année à une femme, en l’occurrence Manon Schenck pour son restaurant ‘La Table de Manon’ des environs de Durbuy. Une autre femme a été couronnée d’une étoile, Dookoon Kapueak du restaurant Boo Raan à Knokke. Son émotion bien visible restera l’un des moments forts de la cérémonie 2021.

                                                                                                                                                             Manon Schenck

  • Comme tout le monde, le Michelin se tourne vers le digital. Annoncée durant la cérémonie virtuelle, l’app Michelin Worldwide où sont référencés tous les restaurants sélectionnés par le guide à travers le monde, marque sans doute la disparition à moyen terme de la version papier. Dans une interview accordée au site La Cuisine à quatre mains, Werner Loens, inspecteur en chef du Michelin Belux, le confirme sans détour en soulignant l’importance de la réservation en ligne liée à cette app. L’avenir sera numérique ou ne sera pas.

 

  • Sponsor historique du guide Michelin Belux, METRO Belgium assure d’ordinaire l’organisation du dîner de gala traditionnel. Un événement annulé en raison de l’épidémie de Covid-19, mais dont l’édition 2022 n’en sera que plus grandiose. Rendez-vous autour du banquet, avec de nouvelles étoiles !

placeholder
placeholder
placeholder
placeholder
placeholder
placeholder